logocop17_-_Durban.jpglogocop18_-_Doha.jpg

Négociations climatiques de 2012

De Durban à Doha

 

 

 

 Les négociations climatiques ont atteint un moment charnière avec la conférence de Durban. C’est en partie sous l’impulsion de l’Union européenne, qui est parvenue à former une large coalition avec les pays en développement progressistes. Un 'package' a été convenu. Celui-ci se compose de 3 éléments :

  • Un accord politique sur la seconde période d’engagement sous le protocole de Kyoto. Cette deuxième période d’engagement débutera en 2013, mais certains aspects tels que la durée de la période d’engagement (5 ou 8 ans) ainsi que la solution en matière de surplus de crédits d’émission de certains pays d’Europe centrale et de l’est, doivent être discutés à Doha.
  • Un accord sur la Durban Platform for Enhanced Action, avec un double objectif : négocier, d’ici 2015 (avec entrée en vigueur en 2020), un nouvel instrument multilatéral (Protocole, un instrument juridique ou un autre instrument avec effet juridique) et combler le fossé des ambitions pour la période allant jusqu’en 2020.
  • Un ensemble de décisions incrémentielles sous la Convention pour les fondements du régime climatique multilatéral, tels que l’adaptation, la mitigation (en particulier uns système de transparence en matière d’efforts climatiques), la technologie et le financement, en ce compris la création d’un Green Climate Fund.

La prochaine conférence internationale sur le climat (COP 18) se déroulera fin novembre/début décembre 2012 à Doha (Qatar).

Les réunions préparatoires pour ce nouveau sommet climatique ont entre-temps eu lieu :