Green-OLO-banner-2019_950px.png

2018 : Première émission d'obligations d'État vertes

Le 8 février 2018 a été lancée la première émission d’obligations vertes belges ("Green OLO") en présence du ministre fédéral des Finances, Johan van Overtveldt, et de la ministre fédérale de l’Environnement, Marie Christine Marghem, et en collaboration avec l’Agence fédérale de la Dette, le SPF Santé publique, Sécurité de la chaîne alimentaire et Environnement et le SPF Mobilité.

Avec cet instrument financier la Belgique entend attirer des investisseurs institutionnels et privés à investir dans ce type d’obligations d’État, dont les recettes sont affectées à des dépenses publiques dans cinq secteurs prioritaires :

  • le transport en commun
  • l’efficacité énergétique
  • les énergies renouvelables (l’énergie éolienne "offshore")
  • l’économie circulaire
  • la biodiversité

La particularité de ces dépenses tient au fait qu’elles font l’objet d’une procédure de sélection et d’évaluation en matière d'incidences sur l’environnement et les changements climatiques. L’analyse d’incidence est coordonnée par le Service Changements climatiques et ses résultats feront l'objet d'une publication.

Lors d’un road show, cet instrument financier sera présenté à plusieurs investisseurs institutionnels en Europe, notamment en Allemagne, en France, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, en Espagne, au Danemark et en Finlande. Les revenus attendus sont estimés entre 3 et 5,5 milliards d’euros.

Les revenus de la première émission ont prioritairement été utilisés pour financer des investissements dans le secteur du transport. La Belgique espère ainsi donner un signal fort au marché des investisseurs afin d’augmenter la part des investissements qui mettront notre pays sur la voie d’une société bas carbone.

2019 : Reconnaissance internationale

Green-Bond-Awards-2019-03_300px.pngEn mars 2019, ces obligations belges ont reçu deux récompenses à l'occasion du Green Bond Awards 2019 : celle de "Largest single bond to a trillion market" et celle de "Largest new issuer to a trillion market".

À cette occasion, Alexander De Croo, vice-premier ministre et ministre des Finances et de la Coopération au développement, a réagi par ces mots :

L'émission d'une obligation verte belge a été pour le Royaume une excellente occasion de démontrer sa forte détermination à relever les défis environnementaux mondiaux, à sensibiliser le public et à recueillir des fonds pour soutenir ses politiques climatiques et environnementales. Un sujet d'actualité, à en juger par les marches actuelles pour le climat en Belgique et dans le monde.

Cette importante OLO verte a sans aucun doute joué un rôle de catalyseur dans le développement du marché des obligations vertes à l'échelle internationale et en particulier en Belgique, où elle a ouvert la voie à d'autres émissions publiques et privées, et stimulé la croissance de la demande des investisseurs belges "verts", comme en témoigne l'apparition de plusieurs fonds verts. 

OLO-photo_2019-03_V2_600px.png

Plus d’informations :