/ News / /

La Commission européenne appelle à une Europe neutre en matière climatique d’ici 2050

Mercredi 28 novembre 2018, la Commission européenne a publié sa Communication intitulée  « A clean planet for all – A European strategic long-term vision for a prosperous, modern, competitive and climate neutral economy ». Cette déclaration fait suite à l’appel lancé par le Conseil européen en mars 2018, qui souhaitait que soit publiée une proposition de stratégie dans un délai d’un an. L’Accord de Paris invite l’Union européenne et ses États membres – dont la Belgique -  à présenter une telle stratégie d’ici le 1er janvier 2020. Cet appel a également été inscrit dans le règlement sur la gouvernance de l’Union de l’énergie, récemment adopté.

Dans sa nouvelle stratégie, la Commission européenne montre qu’il est possible pour l’Union européenne d’atteindre une neutralité climatique, si

  • elle investit dans des solutions technologiques réalistes,
  • elle implique ses citoyens et
  • elle inscrit son action dans des secteurs clefs, tels que la politique industrielle, la finance et la recherche, dans une perspective à long terme,

tout en garantissant l’équité et une « transition juste ».

Cette stratégie concerne quasiment tous les domaines politiques et est conforme à l’objectif de l’Accord de Paris de maintenir l’augmentation de la température moyenne mondiale bien en dessous de 2 °C et même en dessous de 1,5 °C. L’Union européenne doit parvenir à ses fins d’ici 2050 afin de montrer la voie vers la neutralité climatique.

L’objectif n’est pas de convenir de nouveaux objectifs, mais de définir une vision, une orientation, une planification, et d’inciter les parties prenantes, les chercheurs, les entrepreneurs et les citoyens à créer des industries nouvelles et innovantes, des modèles économiques et des emplois ad hoc.

C’est une vision qui permet à l’Union européenne de montrer que la transition vers une économie neutre en carbone est possible et bénéfique. Cette stratégie examine toutes les options dont disposent les États membres, les entreprises et les citoyens afin de moderniser notre économie et d’améliorer la qualité de vie des Européens. Elle vise à garantir une transition équitable pour tous et à renforcer la compétitivité économique et industrielle de l’Europe sur les marchés mondiaux, en garantissant des emplois de qualité et une croissance durable en Europe, tout en relevant d’autres défis environnementaux, tels que la qualité de l’air et la biodiversité.

Il appartient maintenant aux États membres et au Parlement européen d’examiner cette vision d’une Europe climatiquement neutre d’ici 2050. Les institutions européennes, les parlements nationaux, les entreprises, les ONG, les villes et les communes, ainsi que les citoyens, en particulier les jeunes, sont invités à participer au débat public et à faire en sorte que l’Union européenne puisse continuer à montrer le chemin et à encourager ses partenaires internationaux à faire de même.

Ce débat éclairé, engagé à l’échelle européenne, devrait ensuite permettre à l’Union européenne d’adopter et de présenter une stratégie ambitieuse à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques d’ici début 2020, comme le prévoit l’Accord de Paris.