/ Pro News / /

Enregistrement officiel du programme CDM rwandais “énergies renouvelables”

Le 19 juin 2015, le “Renewable Energy CDM Programme of Rwanda (RECPR)” a été officiellement enregistré par le CDM Executive Board de la Convention sur le climat.

Le Clean Development Mechanism (CDM) (Mécanisme pour un développement propre ou MDP) est un mécanisme mis en place par le Protocole de Kyoto dans le cadre duquel les projets de réduction des émissions de gaz à effet de serre dans les pays en développement peuvent acquérir des revenus supplémentaires par la vente des dénommés “crédits carbone”. Les pays industrialisés et les entreprises peuvent utiliser ces crédits carbone pour atteindre leur objectif de Kyoto. 

Les programmes CDM rassemblent une série de projets comparables, de plus petite taille, et sont gérés par une entité spécifique, la Coordinating and Managing Entity (CME).

Le Service Changements climatiques de l’Autorité fédérale a financé l’élaboration de la documentation et les consultations liées à ce programme CDM ainsi que sa validation obligatoire par un auditeur externe. Ce soutien s’inscrit dans le cadre d’une initiative visant à faire participer au CDM les pays africains les moins développés. 

Le Renewable Energy CDM Programme of Rwanda est axé sur les projets d’énergies renouvelables basés sur l’énergie hydraulique, l’énergie solaire ou la géothermie, reliés au réseau électrique ou à un mini-réseau. Jusqu’à présent, les propriétaires de 5 mini-centrales hydroélectriques ont promis de participer au programme. D’autres projets peuvent être ajoutés au programme, dont la durée est prévue jusqu’en 2041.  DG Works, une entreprise de consultance rwandaise expérimentée en CDM, est la CME pour le Programme CDM et en assure dès à présent la bonne gestion.

Bien que le prix moyen des crédits CDM soit actuellement très bas, les crédits des projets CDM dans les pays les moins développés, dont le Rwanda fait partie, sont généralement vendus à des prix plus élevés. Ils bénéficient d’un traitement préférentiel dans le cadre du paquet européen Energie-Climat. La Belgique peut utiliser chaque année des crédits carbone supplémentaires en vue d’atteindre son objectif climat d’ici 2020, pourvu que ces crédits proviennent de projets mis en place dans les pays les moins développés.

S’il ressort des négociations en cours entre les Régions et l’Autorité fédérale sur la répartition de l’objectif belge 2020 que l’autorité fédérale doit acheter des crédits carbone, les projets issus de ce programme CDM seront contactés en priorité.

 

Plus d’infos: