/ Pro News / /

Workshop sur la finance climatique post-2012

Banner

En 2009, la Belgique s’est engagée à participer aux efforts des pays développés pour aider financièrement les efforts d’atténuation et d’adaptation aux changements climatiques des pays en voie de développement. Ces engagements devront atteindre un total de 100 milliards d’US$ par an à l’horizon 2020. Toutefois, aujourd’hui encore beaucoup d’incertitudes entourent la finance climatique, tant au niveau des sources qui seront utilisées pour atteindre l’objectif promis qu’au niveau de la répartition de l’effort entre pays développés.

C’est dans ce cadre que le Service fédéral Changements climatiques a organisé – à l’initiative du Secrétaire d’Etat Melchior Wathelet – un workshop sur la finance climatique post-2012 ce mercredi 15 mai 2013.

Ce workshop avait pour objectif d’informer les acteurs politiques et les stakeholders nationaux sur les différents aspects de la contribution belge à la finance climatique internationale et de faire émerger de nouvelles idées en la matière.

zaal-banner-2.jpgLa matinée a vu se succéder plusieurs présentations dressant un état des lieux sur la situation actuelle en matière de finance climatique à l’échelle internationale, européenne et nationale, et présentant les conclusions de la récente étude "Exploring Belgium’s Contribution to International Climate Finance after 2012". Les stakeholders nationaux ont également pu exprimer leur point de vue lors d’un débat.

  

Agenda et présentations :

Compte-rendu du workshop :