Transition bas carbone: intégration des politiques, stratégies et évaluations socio-économiques

Le Service assure un rôle important dans la conception des politiques climatiques et dans l’évaluation de leurs impacts socio-économiques. Il veille à développer une vision de la transition vers une société pauvre en carbone en promouvant l’intégration de ces politiques dans d’autres domaines de l’action publique, aussi bien au niveau international qu’aux niveaux européen et belge.

Par l’expertise qu’il entretient dans ces domaines, le service contribue activement aux processus décisionnels européens destinés à établir la politique climatique communautaire à moyen et long terme, en particulier au niveau de la formation ‘environnement’ du Conseil de l’Union.

Dans ce cadre, le Service contribue actuellement à la coordination de la position belge relative aux discussions sur l’adoption d’objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2030 et au-delà, ainsi que sur les politiques devant mener à des réductions de l’ordre de 80 à 95% en 2050 par rapport à 1990.

Afin de promouvoir l’intégration des politiques, le service suit également les différentes stratégies européennes et les dossiers qui sont directement liés à ces discussions, tels que ceux portant sur l’efficacité énergétique, l’avenir du secteur des transports, le budget, la politique agricole ou encore la fiscalité.

SPF 2050 Au niveau belge, le service contribue à la formulation d’une vision de long terme qui a pour objectif de servir de cadre à la transition vers une société pauvre en carbone, dans la perspective d’un développement durable. Cette vision s’articule autour des objectifs à long terme discutés dans les enceintes internationales et européennes.

 

En marge de son activité importante de coordination de la politique climatique internationale, européenne et nationale, le service participe également activement aux travaux menés dans différents fora internationaux, tels que l’OCDE, davantage axés sur les développements et réflexions en matière de politique climatique que sur les processus décisionnels.

Ces activités nécessitant des expertises analytiques et techniques pointues, le service suit activement différents programmes de recherche. Il commandite également des études ciblées, en appui à la décision, dont les résultats sont largement diffusés. Certaines d’entre elles portent par exemple sur les impacts socio-économiques attendus des politiques climatique et énergétique européennes en discussion. Par ailleurs, le service mène actuellement un projet visant à définir les contours d’une société pauvre en carbone à l’horizon 2050 et le processus de transition requis, soutenu par un ensemble cohérent d’études pluridisciplinaires.

Plusieurs dossiers en rapport avec la politique « low carbon » sont suivis au sein du Service Changements climatiques :

  • Cadre européen pour une politique climatique et énergétique à l’horizon 2030
  • Feuille de route pour une économie pauvre en carbone et compétitive à l’horizon 2050 (UE)
  • Livre blanc sur les transports (UE)
  • Feuille de route énergie 2050 (UE)
  • Efficacité énergétique (UE/BE)
  • Politique agricole commune 2020 (UE)
  • Révision de la directive sur la taxation des produits énergétiques (UE)
  • Stratégie UE 2020 / Semestre européen
  • Initiative « resource efficient Europe » (UE)
  • Processus Rio+20 (UE/BE)
  • Vision développement durable (BE)
  • OCDE, Environmental Policy Committee (EPOC), groupe de travail « climat, investissement et développement » (INTL)