Coordination de la politique climatique internationale

Le Service Changements climatiques occupe une position centrale en Belgique en ce qui concerne la politique climatique internationale :

  • En tant que « point focal national » pour la Convention-cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC), il joue un rôle de courroie de transmission entre les instances internationales et les autorités nationales impliquées dans la politique climatique.
  • Il assure la présidence du « Groupe de coordination Effet de serre », qui est l’organe de coordination national comprenant des représentants des autorités fédérales et régionales en charge de la politique climatique. Ce groupe est principalement chargé de la préparation des positions belges pour les négociations internationales sur le climat.
  • Le service est chargé de la coordination et de l’organisation pratique de la participation de la délégation belge aux conférences internationales sur le climat.
  • Les collaborateurs du service sont présents et actifs dans les groupes de travail du Conseil « Environnement » de l’Union européenne, où sont traités les dossiers de politique climatique internationale. De cette manière, la présence belge coordonnée est assurée au sein de ces organes.
  • Le service est chargé de la coordination et du suivi des négociations internationales relatives à la protection de la couche d’ozone, dans le cadre du Protocole de Montréal.
  • Les collaborateurs du service prennent part et apportent leur soutien au Forum mondial du Groupe d’experts sur les changements climatiques de l’OCDE, une plateforme de discussion internationale importante qui se réunit chaque semestre autour des négociations internationales sur les changements climatiques.
  • Il est présent et très actif dans les formations du « Conseil Environnement » de l’Union Européenne, où sont traités les dossiers de politique climatique internationale.
  • Il se charge de la coordination et du suivi des négociations internationales relatives à la protection de la couche d’ozone, dans le cadre du Protocole de Montréal.

Via sa participation continue à ces différents processus de négociations internationales depuis de nombreuses années, le Service a acquis une importante base de connaissance et d’expertise en la matière, qu’il met à disposition des autres administrations et instances politiques, des stakeholders (ONG environnementales ou Nord-Sud, syndicats, fédérations professionnelles, organisations de jeunes…), et du public.

Il entretient un dialogue permanent avec les stakeholders, notamment via l’organisation régulière d’ateliers, au cours desquels les stakeholders sont tenus informés de l’état des négociations, des décisions prises et de leur mise en œuvre, et y ont l’opportunité de présenter leurs positions.

Plusieurs dossiers en rapport avec la politique climatique internationale sont suivis au sein du Service Changements climatiques :