Capture et stockage du CO2 (CCS)

La technique de « capture et stockage du CO2 » (Carbon Capture and Storage ou CCS) consiste à capturer le CO2 produit au niveau d’un site industriel (centrale de production d’électricité, cimenterie,…), à conditionner ce CO2 , le transporter vers un site d’enfouissement, puis à l’injecter dans une formation géologique adéquate où il restera « séquestré » pour une très longue durée. Ce procédé permet d’éviter que le CO2 produit ne soit émis dans l’atmosphère.

Il s’agit essentiellement d’une technologie dite « de transition », permettant de soustraire à l’atmosphère des émissions de CO2 d’origine fossile, dans l’attente d’une transition de nos systèmes de production énergétique vers des systèmes « bas-carbone » ou « zéro-carbone ». Cette technologie fait partie de l’éventail des options d’atténuation à mettre en place au cours des prochaines décennies, en Europe et dans le monde, en particulier dans les pays qui connaissent une dépendance importante aux sources d’énergie fossiles.

Dans le cadre du paquet européen climat-énergie, un cadre juridique a été établi, sous la forme d’une directive (2009/31/CE), qui établit un cadre strict en matière de sécurité environnementale, et de responsabilité des exploitants de sites. Elle fera l’objet d’un réexamen en 2015. Des informations concernant la mise en œuvre de cette directive sont disponibles sur le site de la Commission européenne (DG Climate Action).