/ Pro News / /

La Belgique adhère à la Coalition pour le climat et l’air pur

logo_CCAC.png

En août 2017, la Belgique est devenue le 54ème pays adhérant à la Coalition pour le climat et l’air pur (Climate and Clean Air Coalition ou CCAC), ce qui fait augmenter le nombre de partenaires à 116.

La coalition est une initiative mondiale qui a été créée en 2012 sous l’impulsion d’Hillary Clinton et dont le Secrétariat est assuré par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE/UNEP). La CCAC est un lieu d’échange d’informations entre des pays partenaires (des Etats Parties de la Convention-cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques) et nombre d’autres acteurs, comme des gouvernements régionaux, organisations intergouvernementales, villes, entreprises et ONG.

La coalition tente de lutter contre les changements climatiques et d’améliorer la qualité de l’air en entreprenant des actions qui réduisent les émissions de polluants climatiques de courte durée de vie (PCDV ou  ‘Short Lived Climate Pollutants’, SLCPs), prioritairement le carbone noir et les gaz à effet de serre ayant un potentiel de réchauffement climatique très puissant, comme le méthane et les hydrofluorocarbones (HFC). Les partenaires contribuent par leur expertise, connaissance et travail, mais également par un financement du fonds géré par la CCAC.

Les travaux sont focalisés sur la mise en œuvre d’actions dans 11 domaines. Ces initiatives ont été choisies à cause de leur potentiel de réduction d’émissions à court terme. Sept initiatives se focalisent sur un seul secteur, les 4 autres ont un caractère intersectoriel :

  • diesel
  • pétrole & gaz
  • traitements des déchets
  • production de briques
  • HFC
  • énergie dans le secteur résidentiel
  • agriculture
  • soutien aux plans d’action nationaux sur les PCDV
  • financement
  • connaissance scientifique et analyse des émissions et des tendances d’émission des PCDV
  • santé

Dans le contexte actuel où le leadership des Etats-Unis sur les questions climatiques va être extrêmement réduit, la coalition représente un levier important pour l’action en faveur du climat. La CCAC a d’ailleurs joué un rôle important dans l’adoption, en novembre 2016, de l’Amendement de Kigali au Protocole de Montréal, qui a comme objectif l’élimination des HFC.

 

Engagement de la Belgique

La coalition a invité la Belgique à devenir un pays partenaire à plusieurs reprises. Lors de la COP22 à Marrakech, fin 2016, le Secrétariat a réitéré son invitation et a rencontré personnellement la ministre Marghem, ainsi que les ministres régionaux. Par ailleurs, les ministres ont réaffirmé durant la COP leur intérêt à participer à cette initiative.

En devenant un pays partenaire de la coalition, la Belgique s’assure une participation à l’Assemblée de haut niveau et réaffirme son engagement à mettre en œuvre des politiques climatiques et de qualité de l’air ambitieuses et efficaces.

                                                                                                                               

Coordination en Belgique

Etant donné que les thématiques traitées par cette coalition concernent le climat et la qualité de l’air, ou, de façon plus générale, l’environnement, la coordination ‘intra-belge’ sera assurée par le biais d’un sous-groupe thématique du Comité de coordination de la politique internationale de l’environnement (CCPIE). Un expert du Service fédéral Changements climatiques assurera la fonction de point focal.