/ News / /

Les 4 ministres de l’environnement lancent la campagne « 1 clic pour le climat »

4-ministers.gif

Ce dimanche 20 septembre 2015, Marie Christine Marghem, ministre fédérale de l’environnement et ses collègues régionaux Céline Fremault, Joke Schauvliege et  Paul Furlan ont donné le coup d’envoi de la campagne « 1 clic pour le climat » à l’occasion de Bruxelles-Champêtre.

Cette campagne invite tous les citoyens à lancer un appel fort aux décideurs politiques qui participeront, fin novembre/début décembre, au prochain sommet climatique à Paris (COP21) afin qu’ils se prononcent en faveur d’un nouvel accord mondial ambitieux dans le but de maintenir le réchauffement de la planète en dessous de 2°C (par rapport aux niveaux préindustriels).

En cliquant sur le site www.climat.be/1clic, les participants « disent OUI » à un nouvel accord:

  • global : tous les pays doivent approuver l'accord et mener des actions
  • ambitieux :  l'accord doit permettre de limiter le réchauffement à maximum 2°C
  • juste :  la répartition de l'effort doit prendre en compte les différents contextes nationaux et en particulier les besoins spécifiques des pays et des populations les plus vulnérables
  • juridiquement contraignant : afin de garantir le respect des engagements pris

Le site de la campagne permet également aux participants de personnaliser leur engagement sur les réseaux sociaux en partageant  leur carte postale.

 

La parole aux ministres

Selon Marie Christine Marghem, qui a pris l’initiative de réunir ses collègues régionaux afin de promouvoir cette campagne : «  la mobilisation citoyenne autour des enjeux climatiques est importante sur la route vers la COP 21 à Paris. Il ne fait aucun doute que cette mobilisation peut contribuer à la conclusion d’un accord ambitieux à Paris et inciter les ministres belges à adopter les mesures appropriées au niveau national. » 

Céline Fremault : « Devant le défi climatique, nous sommes tous acteurs. Chaque geste compte, chaque clic compte ! J’en espère au moins 10 millions pour porter à Paris l’engagement de la Belgique et surtout de ses citoyens. Nous devons transformer la déception de Copenhague de 2009 en un succès à Paris et donner une nouvelle ambition pour l’Humanité ».

Joke Schauvliege : « Ces encouragements sont un soutien moral pour l’Union européenne qui, en tant que médiateur entre les pays en développement et les pays développés, devra assumer la lourde tâche de négocier un bon accord à Paris. C’est pourquoi nous cliquons en faveur d’un accord ambitieux sur le climat et que nous soutenons toutes les actions qui sont menées aujourd’hui dans le cadre de la journée sans voiture ». 

Paul Furlan a pour sa part salué l’initiative et se réjouit du futur succès d’une telle campagne de sensibilisation. « Le climat aujourd’hui, c’est un enjeu vital qui nous concerne tous ! La Wallonie s’est déjà fortement engagée dans la réduction d’émissions de Gaz à effet de Serre et dans l’amélioration de l’efficacité énergétique notamment à travers le Décret Climat, le plan Air Energie, les accords de Branche… Cliquer pour un accord fort à la COP21 de Paris, c’est cliquer pour notre avenir ! »