/ News / /

Le GIEC élit son nouveau président

Le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) a procédé, le mardi 6 octobre, à l’élection de son nouveau président, lors de la 42ème réunion plénière du GIEC qui se tient cette semaine à Dubrovnik (Croatie). C’est le professeur sud-coréen Hoesung Lee qui a remporté l’élection face à cinq autres candidats, dont le candidat de la Belgique, le Professeur Jean-Pascal van Ypersele (UCL).

158 pays sont représentés à cette session et sont également chargés d’élire les 34 membres du nouveau Bureau de l’organisation, en veillant à assurer une représentation équilibrée des différentes régions du monde. Cette élection précède le cycle de préparation du 6ème rapport d’évaluation du GIEC.

Les pays représentés à Dubrovnik ont porté leur choix sur le candidat sud-coréen, au 2ème tour de l’élection, au détriment du candidat belge, malgré ses nombreux atouts, en termes d’expertise scientifique, de communication, de sensibilisation et de diplomatie, et malgré la campagne intensive menée par le réseau diplomatique belge, et le travail solide d'une petite équipe de collaborateurs ayant épaulé le Professeur van Ypersele depuis de nombreuses années.

Le GIEC a été créé en 1988  afin d'évaluer, sans parti pris et de manière objective, les informations scientifiques, techniques et socio-économiques disponibles en rapport avec la question du changement climatique. Il s’est vu attribuer le prix Nobel de la paix en 2007.