/ News / /

Clôture formelle de la première période d’engagement du Protocole de Kyoto

La Belgique fait partie des pays liés par une obligation sous le Protocole de Kyoto : à la fin de la première période d’engagement (2008-2012), ces pays doivent en effet compenser toutes leurs émissions par des unités kyoto. Ceci devait être fait avant le 18 novembre 2015, qui marque la fin de la période dite ‘true-up’.

La Belgique a émis durant les cinq années de cette première période d’engagement un total de 626.308.776 tonnes d’équivalents-CO2 de gaz à effet de serre. Elle a compensé cela en annulant 626.316.229 unites de Kyoto (590.701.837 AAUs, 26.162.846 CERs en 9.451.546 ERUs), réalisant ainsi son objectif (voir le site web de la CCNUCC).

Afin de finaliser complètement la procédure, les Nations Unies doivent encore valider ces chiffres.

PS : Une entreprise ayant fait faillite n’a pas restitué assez de quotas, mais le manque a été largement compensé par six installations et un opérateur aéronef ayant restitué trop de quotas, qui ont été annulés comme toutes les restitutions. Ceci explique que la Belgique a annulé un peu plus d’unités de Kyoto qu'attendu.