/ News / /

Le Giec prévoit 80% de renouvelable en 2050

Les énergies renouvelables sont maintenant placées au cœur de la lutte contre le changement climatique par les scientifiques mondiaux. Les experts, membres du Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat groupe international d'étude sur le climat (GIEC), ont présenté leur dernier rapport sur le changement climatique, lors de leur assemblée générale, du 5 au 8 mai 2011 à Abu Dhabi. Ce rapport s'intitule 'Special Report on Renewable Energy Sources and Climate Change Mitigation'.

Les conclusions de ces 120 chercheurs mandatés par le programme international des Nations Unies pour l'environnement (Pnue) misent sur le recours aux énergies renouvelables pour enrayer le réchauffement planétaire d'ici 2050.

Ce rapport de près de 1000 pages, préparé depuis 2008, évalue rigoureusement le potentiel des six principales technologies d'énergie renouvelable (bioénergie, énergie solaire directe, énergie géothermique, hydro-électricité, énergie marine et énergie éolienne), leur intégration dans les systèmes d'approvisionnement énergétique, les impacts socio-économiques et environnementaux de cette intégration, l’évolution attendue de leurs coûts, les stratégies pour surmonter des obstacles techniques (et autres) à leur application et diffusion à grande échelle, leur importance pour la réduction des émissions gaz à effet de serre et à leur contribution à un développement plus durable.

Selon leurs estimations, la consommation énergétique en 2050 pourrait être comblée à 80% par ces ressources propres, à condition que les Etats continuent de s'engager comme ils l'ont fait jusque-là.

Les conclusions principales sont :

  • Le potentiel technique global des énergies renouvelables est bien plus élevé que les besoins énergétiques à satisfaire.
  • Plus de la moitié des 160 scénarios évalués montrent une contribution des énergies renouvelables de plus de 27% des besoins énergétiques mondiaux en 2050, les scénarios les plus élevés atteignant 77% en 2050.
  • Il est possible d'accroître fortement la contribution des énergies renouvelables (ER) à la satisfaction des besoins énergétiques et à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Cela demande en contrepartie une adaptation des systèmes énergétiques en place ainsi que des politiques visant à vaincre les différents obstacles à la croissance de l'utilisation des ER, tout en visant à réduire leurs inconvénients et à maximiser leurs avantages.

Plus d'info ?