Les émissions du secteur non-ETS

Au niveau européen, la Belgique est soumise à un objectif de -15% en 2020 par rapport à 2005 dans le secteur non-ETS (transport, bâtiments, agriculture, déchets), conformément à la décision sur le partage de l’effort.

L’atteinte de cet objectif en 2020 suit une trajectoire linéaire établissant des limites d’émissions annuelles à partir de 2013.

Après trois années consécutives de respect de l’objectif annuel, ce n'est plus le cas des émissions belges de 2016. En 2016, l’objectif annuel est manqué de 0,4 % (alors qu'il était dépassé de 3,4 % en 2015). Ce résultat s'écarte des projections prévues pour cette année-là. Ceci représente une diminution des émissions de 8 % par rapport à 2005.

 

trends2018-01_nonETS_FR.jpg

 

Les dernières projections disponibles indiquent que l’objectif annuel ne serait plus respecté après 2017. Des efforts sont donc à faire pour éviter cela, et surtout pour permettre de s’engager sur la bonne voie lors de la période suivante (2020-2030) dont les objectifs seront encore plus ambitieux.