Chauffer

thermostat_123rf-48146048_l.jpg

 

Sans investissement

Vous réalisez une économie de combustible d’environ 5% chaque fois que vous baissez la température d’un degré. Selon les dimensions de votre habitation et la nature de votre installation de chauffage, vous pouvez économiser de la sorte 35 à 80 euro par an.

Ne réglez pas la température selon votre propre sensation, mais après avoir vérifié la température réelle de la pièce sur le thermostat ou à l’aide d’un thermomètre judicieusement placé. Dépendant de votre activité du moment, une température de 18 à 21°C peut généralement être considérée comme une température confortable. Pour les personnes à mobilité réduite, la température adéquate est de 22°C. Porter un pull-over et une paire de pantoufles chaudes peut souvent faire des miracles !

Conserver la même température pendant la nuit est inutile et représente un gaspillage d’énergie aussi considérable que coûteux. La température idéale pendant la nuit est de 13 à 15° C. Vous pouvez régler la température à l’aide du thermostat installé dans la pièce, manuellement (bouton) ou automatiquement (thermostat programmable). Si vous ne disposez pas d’un thermostat dans la pièce, coupez le chauffage ou réduisez-le au minimum à l’aide des vannes sur les radiateurs.

Vous pourrez ainsi réduire votre consommation de 9 %, ce qui représente une économie annuelle de l’ordre de 70 à 155 Euros. Pour déterminer quelle est la température nocturne idéale pour vous, il vous suffit de réduire de 1° C la température chaque soir. Pour éviter que la température mette trop de temps à remonter le matin, il suffit de brancher le chauffage un peu plus tôt.

En coupant le chauffage dans les pièces qui ne sont pas occupées, vous pouvez économiser chaque année de 60 à 140 Euros. Essayez de ne pas chauffer – ou juste au minimum - les chambres à coucher. Une couverture supplémentaire peut faire merveille.

La pièce gardera encore sa température pendant un certain temps après que vous ayez diminué le chauffage (ou fermé les vannes des radiateurs). En réduisant le chauffage une demi-heure avant d’aller dormir ou de quitter la pièce pour une longue période, vous économiserez déjà annuellement de 10 à 30 Euros.

 

Aperçu des économies réalisées

Conseil : moins chauffer Economie annuelle
  %CO2 Kg CO2
Un cran en moins pendant la journée 5% 250-550 35-80
Couper le chauffage ou le réduire au minimun pendant la nuit 9% 500-1100 70-155
Couper le chauffage dans les pièces inoccupées 8% 450-950 60-140
Réduire le chauffage une demi-heure 2% 100-200 10-30

 

Avec investissements

Étant donné que le chauffage d'une maison est un des plus gros énergivores, on peut y réaliser des gains financiers et environnementaux très importants. Il existe deux types d'interventions possibles:

1/ passer à la pompe à chaleur
Une pompe à chaleur est en fait un compresseur électrique, comme celui d'un réfrégirateur ou d'un congélateur: ces dispositifs captent la chaleur dans un environnement froid (l'intérieur) et transmettent cette chaleur du côté extérieur (à l'arrière du dispositif). Une pompe à chaleur fait la même chose, mais dans l'autre sens: elle va extraire la chaleur dans l'environnement extérieur froid (par exemple, à l'air extérieur ou dans le sol) et la transmet à l'intérieur de la maison (par le biais de radiateurs, chauffage au sol, etc.).

Les grands avantages d'une pompe à chaleur sont:

  • elle ne brûle pas de combustibles fossiles (gaz naturel ou mazout) et ne produit donc pas de CO2 ou d'autres substances polluant l'air (NOx, particules fines,...)
  • elle utilise la chaleur du milieu de vie, et cette chaleur est gratuite. Le seul coût énergétique est la consommation d'électricité de la pompe à chaleur. C’est pourquoi une pompe à chaleur consomme 40% de moins qu'une chaudière traditionnelle.
  • elle nécessite très peu d'entretien.

A l’extérieur de la maison vous devez aussi faire installer un échangeur de chaleur, qui prend la chaleur de l'air (semblable à une installation de climatisation) ou du sol (des circuits horizontaux et peu profonds situés dans le jardin ou des circuits verticaux dans un puit foré).

Pour les nouvelles constructions ou les maisons très bien isolées, la pompe à chaleur est sans aucun doute un choix très approprié (particulièrement en combinaison avec le forage d’un puit). Lors d'une rénovation, vous devez vérifier si la dispersion de chaleur sera suffisante avec l'installation existante. Demandez conseil au préalable aux spécialistes, car il existe de grandes différences de coût et d’efficacité entre les différentes installations.

L'installation d'une pompe à chaleur donne parfois droit à des primes. Plus d'infos

2/ améliorer l'efficacité de la chaudière
Si l'installation d'une pompe à chaleur n'est pas une option, vous pouvez également opter pour une nouvelle chaudière plus efficace.

Ce n’est pas l’âge d’une ancienne chaudière qui importe en premier lieu, mais bien le rendement de celle-ci. Dans ce domaine, la technologie a effectué un sérieux pas en avant : les nouvelles chaudières au gaz naturel ou au mazout ont un rendement de 25 à 30% supérieur à celui des modèles datant d’il y a 20 ou 30 ans.

Rendement moyen des chaudières pour le chauffage central :

  • chaudière à condensation 95%
  • chaudière à haut rendement 80%
  • chaudière classique 60%

Une chaudière moderne à haut rendement :

  • absorbe plus de chaleur lors du processus de combustion et laisse donc moins de chaleur s’échapper par la cheminée. Afin d’éviter la formation de condensation dans la cheminée, on place un tuyau isolant à l’intérieur de celle-ci.
  • réchauffe mieux la température de l’eau à basse température. La chaudière utilise moins d’énergie pour faire passer la température de l’eau par exemple de 20°C à 40°C que de 40°C à 60°C.
  • adapte ses capacités à la demande en chaleur (la quantité d’énergie mise en oeuvre).
  • débranche le circulateur lorsqu’il n’y a pas de demande en chaleur (ce qui permet d’économiser de l’électricité).

En principe, une installation de chauffage central représente une solution économique, pour autant que vous adaptiez votre comportement en matière de chauffage de l’habitation, la structure et le degré d’isolation, etc.

En ce qui concerne les émissions de CO2, les combustibles fossiles sous forme de gaz (gaz naturel et propane/butane) constituent les solutions les plus respectueuses de l’environnement : par quantité d’énergie (convertie en kWh), ce sont eux qui produisent le moins d’émissions de CO2. Néanmoins, le gaz naturel n’est pas accessible dans toute la Belgique.

  Unité  kg CO2  Euro 
    par unité  par KWh  par unité par KWh 
 Gaz naturel  m³  2,0  0,23  0,45  0,05
 Pétrole  litre   3,3  0,33  0,51  0,05
 Propane/butane  litre  1,8  0,27  0,50  0,08
 Electricité standard  KWh   0,70    0,16  
 Electricité verte  KWh   0,03    0,16  
 Charbon  kg   3,9  0,36  0,45  0,04
 Bois de chauffage  kg   3,6  0,70  0,83  0,16

 Note :

  • le contenu énergétique par kg de charbon ou de bois de chauffage peut varier selon la qualité du combustible,
  • le contenu énergétique d’un mètre cube de gaz naturel peut varier selon la région d’où ce gaz est originaire,
  • pour la rubrique propane/butane, c’est la valeur pour le propane qui est donnée,
  • les valeurs en euros sont les valeurs renseignées sur divers sites web et peuvent donc varier dans le temps.

Les systèmes de chauffage au bois peuvent à première vue paraître très peu performants, mais il ne faut pas oublier qu’il sont “neutres en CO2” : en brûlant du bois, on émet certes du CO2, mais ce CO2 avait au préalable été séquestré par les arbres durant toute la durée de leur croissance et stocké dans leurs cellules (par le processus de la photosynthèse).

Lorsque le poêle à bois s’impose comme étant la meilleure solution, il faut avant tout veiller à utiliser de la matière première de bonne qualité (bois sec notamment) et de provenance garantie. L’exploitation du bois doit avoir eu lieu suivant les bonnes pratiques sylvicoles, en respectant des critères de durabilité. Cette information doit être disponible auprès du vendeur.

Outre la qualité du bois, il faut privilégier les poêles à haut rendement. On constate de grandes différences de rendement suivant les différents types d’installations :

Rendement suivant les types d’installations

Poêle à bois à céramiques 90%
Poêle à pellets 75%
Poêle à bois moderne 65%
Poêle à bois classique 45%
Feu ouvert 15%

 En faisant installer une chaudière à condensation ou une chaudière à bois, vous pouvez bénéficier de primes.

thermostat_123RF_M.Blach_450px.jpgRégler correctement la demande en chaleur constitue un pas important afin de maîtriser votre facture énergétique. Un thermostat d’ambiance est généralement installé dans la pièce d’habitation : il est surtout destiné à faire en sorte que le système de chauffage cesse de chauffer lorsque la température de la pièce a atteint le niveau souhaité (programmé).

Les thermostats les plus modernes permettent en outre de doser de manière très précise la demande en chaleur en fonction de l’heure, de la présence ou de l’absence des occupants. Ils doivent être installés dans un des endroits les plus occupés de la maison (salon ou salle à manger en règle générale).

L’installation d’un tel système donne droit à des primes.

vanne-therm_123rf_Lorenzell.jpgLes vannes thermostatiques individuelles pour radiateurs offrent l’avantage de pouvoir mieux régler la température souhaitée dans la pièce afin d’éviter que la température à l’intérieur de celle-ci soit trop élevée.

Ces robinets ferment en effet automatiquement l’arrivée de chaleur dès que la température souhaitée est atteinte dans la pièce ou encore lorsque les rayons du soleil chauffent suffisamment celle-ci. Ce système permet d’atteindre une économie de 5 à 15 euro par an et par radiateur.

L’installation de robinets thermostatiques sur les radiateurs donne droit à des primes.

Buisisolatie_Hubo-climasnap_350px.jpgIl est regrettable de constater que souvent, une partie de la chaleur produite par la chaudière disparaît dans les canalisations, depuis la cave et les murs jusque dans les pièces inoccupées… et ceci en pure perte.

Il existe (en différentes dimensions) des matériaux d’isolation qui épousent la forme des canalisations et qui peuvent facilement être fixés autour de celles-ci. Ces accessoires se trouvent facilement dans tous les magasins de bricolage.

Dans certains cas, le placement de ce type d’isolation donne droit à des primes.

Les radiateurs placés devant un mur offrent à celui-ci une partie de leur chaleur. S’il s’agit d’un mur extérieur, cette chaleur est alors perdue. On trouve dans tous les magasins de bricolage des feuilles réfléchissantes couleur argent, que l’on peut placer derrière le radiateur contre le mur et dont la fonction est de renvoyer les rayons de chaleur vers l’intérieur de la pièce, réduisant de la sorte les pertes de chaleur.